Première séance, comment cela se passe?

Classé dans : Uncategorized | 0

060-IMG_0303

Vous êtes nombreuses (oui je n’ai que des apprentiEs sages pour le moment) à me demander comment se passe une première séance « Le Cheval entre le Subtil et la Matière ». Il est parfois difficile de décrire l’indescriptible. Je vais essayer de vous éclairer au mieux sans tout dévoiler (Il n’y a rien de pire que les spoiler non indiqué!).

Dans un premier temps, si je devais résumer mon approche en quelques mots ce serait : « Non pas apprendre au cheval à parler humain, mais apprendre à l’humain à parler cheval » (en gardant bien en tête que l’apprentissage d’une nouvelle langue n’est pas instantané donc que nous allons causer « petit nègre » un moment!)

Donc la première réponse à la question « Comment cela se passe? » est : BIEN!

Vous me direz « mais encore…. »

DSC_1728

1/ Un temps pour soi, pour faire le bilan.

Cette première séance se passe donc à pied, le cheval en liberté. Pas besoin d’une carrière olympique ou d’un manège immense, un espace clos de 15*24m est amplement suffisant. Le principal est que ce soit confortable pour vous et votre cheval (lisses bien matérialisées, sol stabilisé qui peut être en herbe). Vous avez besoin de votre cheval (!!!), d’un licol pour l’amener sur l’espace d’échange et d’un petit stick de dressage qui vous permettra d’occuper l’espace horizontal physiquement tant que vous ne serez pas à l’aise pour le faire par visualisation.

Pour quoi ces conditions? Car elles sont propices à faire table rase et donc à l’apprentissage de nouveaux savoirs, savoir-faire et savoir-être. Dans cet espace, le cheval a la possibilité de s’exprimer sans que ça ne devienne oppressant ou dangereux.

C’est très important car l’idée est de (re)trouver du confort dans l’interaction, l’échange.

Nous voilà partis pour une heure à une heure trente d’échange.

Nous prenons donc d’abord le temps de discuter entre bipèdes. Je vous invite à exposer vos envies, vos besoins éventuellement vos difficultés. Le point important c’est que je ne juge ni vos paroles ni vos actes. Vous êtes, je suis, il est. POINT!

DSC_1983

2/ On révise les acquis et on s’assure de parler la même langue.

La première partie de cette séance est dédiée à la théorie. Nous faisons le point sur votre connaissance du cheval. L’animal. Il n’est pas question lors de ce temps de parler d’équitation ni même de projections émotionnelles. Nous tentons de répondre à la question « Qui est l’animal cheval? » en se basant sur les dernières recherches des éthologues (les vrais! Les scientifiques qui passent des heures à observer le comportement animal). J’essaie de me tenir à jour dans mes connaissances afin d’être la plus proche de la vérité de l’instant. Cette notion d’instantanéité est très importante pour moi. On sait peu de choses sur l’animal cheval en fait et il n’existe pas de vérité absolue et les connaissances évoluent vitesse grand V. Le but de ce moment est de compléter éventuellement vos connaissances. Il est très important pour moi de prendre ce temps car il me semble impossible de communiquer avec un individu si nous ne savons pas comment il fonctionne, comment il Est au monde.

Une fois que nous avons posé les bases sémantiques et théoriques, nous pouvons passer à la pratique. Et vous comprenez pourquoi un espace avec un peu d’herbe peut être intéressant…. Car le temps que les bipèdes causent, le cheval lui gère son temps libre…. [ spoil! ] en bon herbivore qu’il est. ]

3/ On passe à l’acte

C’est là que la description devient un peu plus compliquée car chaque couple va imposer un rythme, un exercice. Il existe quelques constantes cependant : Ramener l’Humain dans l’instant présent par 3/4 exercices très simples à faire sans le cheval (que vous pourrez refaire à volonté sans moi), puis s’installer dans le temps du cheval (pour moi c’est indispensable si nous souhaitons retrouver de la crédibilité à leurs yeux) et enfin partager un moment AVEC le cheval (durant lequel vous êtes à 50/50 dans la force de proposition).

Nous faisons des points réguliers pour explorer les émotions qui nous traversent car les chevaux ne proposent pas toujours la réponse que l’on attendait, leur impact sur notre corps et surtout essayer de récupérer une cohérence (un alignement intérieur/extérieur) sans laquelle nous ne sommes ni plus ni moins que des prédateurs maladroits aux yeux de nos chevaux.

DSC_0511

Mon approche n’est pas une méthode. Il n’y a pas de progression cadrée, pré définie à suivre, pas de conditionnement. L’idée est de s’adapter à chaque instant à ce qui est présenté afin de « danser » avec et surtout de retrouver son autonomie, sa liberté d’Être et de penser. Je ne détiens pas la vérité pour votre couple cheval / humain. J’ai un panel (assez large) d’outils que je mets à votre disposition et VOUS jouez avec ces cartes (ou vous m’en proposez de nouvelles! 😉 ).

Si vous souhaitez continuer une partie de votre chemin avec moi, une fois cette première séance effectuée et digérée, les autres séances sont au choix, et selon le besoin du moment, à pied ou montées. Je vous invite à garder en tête que ce qui n’est pas intégré à pied ne le sera pas en selle.

Alors? Avez vous envie de danser et jouer?

092-IMG_0336

Belle journée à vous!

Aurélia