Evolution, écologie, intérieur, extérieur

Aujourd’hui, il va être question d’écologie. Vous me direz « mais quel est le rapport avec Pinpin des Landes? Parce que moi ce qui m’intéresse c’est avoir des trucs pour Pinpin…. Ah on va parler des pâtures? »

Ehhhhh non!

De par mon activité et mes relations sociales, je suis amenée à côtoyer un panel large et hétérogène d’individus. Que ce soit dans le milieu équestre ou dans le milieu du « jardin », je constate que de plus en plus de personne vont vers des approches dites « alternatives et / ou éthique ».

J’ai d’abord besoin de soulever une petite chose. Alors ça va faire grincer des dents donc je vous revoie aux Accords Toltèques : « Ce n’est pas personnel! »….

L’équitation dite comportementale (ce que tout le monde appelle « éthologie ») n’est pas une voie alternative ou éthique. C’est une autre forme de l’équitation classique.

Pourquoi dis je ceci? Bien tout simplement parce qu’elle fonctionne de la même manière que l’équitation classique. On a un problème avec Pinpin, on applique une recette / une méthode / des exercices pour lutter contre ce problème, pour faire changer Pinpin et une fois la chose acquise on part sur le problème suivant. Les plus soigneux auront pris le temps d’explorer le chemin physique (ostéo, shiatsu, etc etc). Certains seront adeptes que renforcement négatif, d’autres du renforcement positif mais au final, et je ne remets pas en cause les bonnes intentions de chacun, on n’écoute pas Pinpin s’il dit « NON ». On cherche à lui faire dire oui… Alors certains c’est sous la menace du fouet, d’autres à grands coups de pot de vin en carotte, l’idée de base est cependant toujours là.

Histoire de prendre des exemples équilibrés, on peut se pencher sur le monde naissant (pour le grand public) de la permaculture, l’écoconstruction, l’agroécologie. Quand je vois que les fervents adeptes de ce concept demandent encore des recettes pour se débarrasser des limaces, trouver un engrais vert, … Je suis dubitative sur l’intégration des informations de base dudit concept. Il en va de même pour ceux qui disent « oh ben j’ai mis un coup de motoculteur hein… Oh! j’ai pas le temps d’attendre que ça se dégrade »…. Ou « moi je m’en fous de l’impact de ma maison sur mon lieu de vie après ma mort, tout ce que je veux c’est être bien » ce qui revient à l’agri qui dit « je m’en fous si je détruis les sols pour les 90 années à venir tant que ça produit jusqu’à ma retraite »…. On finit sur les adeptes de l’homéopathie qui veulent un remède là en 4 secondes pour leur céphalée comme on sucerait un ibuprofène….

On en vient aux deux problèmes de base à mon sens….

1/ Prendre le temps

On a plus le temps de rien! Ou alors on ne prend plus le temps de rien…. Oui mais pourquoi? De quoi a t’on peur si on s’arrête 4 minutes pour regarder cette fleur alors qu’on est en retard pour notre rendez vous? Si on dit à haute voix : « moi hier j’étais pas malade pourtant je suis restée au lit tooooooooooooooute la journée parce que j’en avais envie »…

Quelle est cette peur viscérale qui nous tient par le col et ne nous lâche pas…. Qui est ce Maître?
Je vous invite à vous interroger…. qui prend les décisions pour vous au quotidien? Tout le monde va me répondre directement « Ben moi!!! (pfffff) »…. Think again… Si vous aviez une abondance sans conditions vous permettant de répondre à vos besoins de base : manger, boire, dormir, se reproduire et être en sécurité corporelle, iriez vous travailler comme vous le faites tous les jours vivant pour travailler, attendant les vacances si chèrement gagnées, cohabitant avec une personne qui ne vous fait plus vibrer depuis 10 ans juste parce que vous avez ce projet bien commun, etc etc? Donc je me répète : qui gère votre vie?

Voilààààààà la peur!

La peur de manquer, de ne pas être aimé, de ne pas contrôler, de paraître pauvre, bête, pas normal, de l’autre, de manquer d’argent, d’être malade, d’être pas « bio du dedans » etc etc…. au final cette peur de mourir (quelle qu’en soit la cause)!

Un ami m’a dit il y a peu la peur n’est que projection hypothétique dans le futur. J’ai réagi en lui disant que bon face à un camion qui te fonce dessus c’est bien réel…. Mais il n’a pas tord. Si je reste à l’instant présent, tant que le camion ne m’a pas roulé dessus je n’ai pas à avoir peur et quand il me roule dessus ben j’ai plus peur … mais j’ai toute la liberté avant cet instant fatal de mettre en place une stratégie pour me sauver la vie. Certains attendront Superman…. vous voyez l’intérêt de se dégager du bourreau victime sauveur avant toute chose?

Retrouver sa liberté (quelque soit sa forme d’expression), son autonomie et sa responsabilité nécessite de…..

2/ Faire sa « révolution intérieure »

[Cette expression a un petit côté Coco rouge des années 80 =D ]

Donc si je reviens à notre environnement intérieur. Il me semble nécessaire de rappeler que vous pourrez appliquer toutes les recettes du monde, si vous n’avez pas intégré le processus naturel qui vous a amené à la situation bancale vous ne ferez que mettre un pansement sur une jambe de bois. Alors selon le chemin de vie des personnes des fois c’est suffisant…. ou pas! Et on tourne de Maîtres en enseignants, en gourou, …. sans jamais trouver réponse car, comme toujours, on va chercher dehors une réponse qui devrait être intérieure, intime et individualisée.

Faire sa révolution intérieure n’est cependant pas se couper de toute influence extérieure. Il faut savoir poser des questions lorsqu’on a pas accès à notre réponse. Il faut juste considérer que la personne en face de vous sera juste, si elle vous accompagne dans votre processus intérieur pour débloquer l’accès à cette réponse. Si elle vous assène une vérité toute emballée, il est rare qu’elle vous corresponde à 100%. Bon après des fois on est assez grand pour faire le tri…. mais rarement à l’instant T

« Mais comment faire alors? Je ne peux pas tout plaquer du jour au lendemain » Ce n’est pas mon propos. Là il y a autant de réponse que de personne qui poseront cette question… De mon expérience, le chemin est souvent composé des carrefours suivant :

  • prise de conscience suite à un événement traumatisant (et il n’est pas systématiquement dramatique hein)
  • besoin de changer quelque chose
  • chercher de l’aide
  • trouver la personne qui vous inspire à l’instant T
  • suivre un enseignement jusqu’à ce qu’il ne nous convienne plus
  • Renouveler ces étapes autant que nécessaire
  • trouver quelqu’un qui vous donne des outils d’auto lecture
  • se les approprier dans le temps
  • définir ses besoins (et non ses envies)
  • lister ses moyens à l’instant T
  • Mettre dans la matière
  • et avancer….

Vous êtes votre propre Maître. Cette expression prend tout son sens si vous sortez de la peur et que vous entrez en état d’Amour pour vous! La seule personne qui vous accompagnera toute cette vie de manière certaine c’est vous…  PEUT ÊTRE votre conjoint, vos enfants, vos parents, vos amis, Pinpin (et ses compagnons de compagnie) ….. Mais vous vous serez toujours avec Vous-Maime.

Vous avez parfaitement le droit de ne pas vouloir faire ce travail, cet effort…. Mais il faut alors en assumer les conséquences.

Bref vous me direz on a pas vu le mot écologie de tout le texte …. Oui oui je sais bien….

Définition de l’écologie. Etymologie : du grec « oikos », maison et « logos », science, connaissance. L’écologie est la science qui étudie les milieux et les conditions d’existence des êtres vivants et les rapports qui s’établissent entre eux et leur environnement, ou plus généralement avec la nature.

L’écologie est extérieure mais aussi et surtout intérieure car nous impactons notre environnement de notre manière d’Être de façon très importante. Il est donc, à mon sens, urgent d’arrêter de lutter contre et de se mettre à vivre pour.

Je profite de ces quelques lignes pour mettre dans la matière une évolution majeure en Terre d’Arcadie. Je quitte le milieu équestre. Il ne me convient plus personnellement. Je suis Mon Chemin et il m’amène vers le Vivant. Les chevaux seront toujours présents c’est une certitude, l’équitation montée non (sauf pour mes élèves qui font le travail de développement personnel).

Donc ceux et celles qui veulent continuer à explorer leurs chemins intérieurs avec moi sont toujours les bienvenus avec l’aide du Cheval mais aussi des plantes, des minéraux, etc etc.

Belle journée à tous!