Egrégore et forme-pensée

Il y a quelques mois, j’ai fait le choix de ne me focaliser que sur le Beau donc de ne plus apporter plus d’importance que nécessaire aux choses négatives (sans les nier toutefois).

En ces temps quelques peu troubles, il me semble nécessaire de revenir sur une notion importante à mon sens, la notion d’égrégore.

Selon Wikipédia, un égrégore est dans l’ésotérisme, un concept désignant un esprit de groupe, une entité psychique autonome ou une force produite et influencée par les désirs et émotions de plusieurs individus unis dans un but commun. Cette force vivante fonctionnerait alors comme une entité autonome. (…).

D’autres parlent de forme-pensée.

Il existe des égrégores pour beaucoup de choses. J’aimerais ici revenir sur les deux grands groupes de pensées qui régissent ce monde depuis le départ : l’Amour Un et la Peur.

Les égrégores gonflent selon leur « alimentation en pensées » et j’insiste bien sur la chose car si vous pensez « je ne dois pas avoir peur » vous alimentez l’égrégore de peur.

Il est évident que ces derniers temps cet égrégore de peur va avoir tendance à nettement prendre le dessus. Hors de toutes considérations politiques ou religieuses, qui ne sont que des prises de pouvoir de l’Ego, il me semble important de garder en tête que seul l’équilibre est viable à long terme.

J’invite donc ceux qui sont sensibles à ces concepts à se connecter à l’égrégore d’Amour de la façon qui leur parle : visualisation de bulle, pensée-vibration, chant, bougie, …. à rester centré et à laisser passer cette vague de haine et de peur.

Ces quelques mots n’engagent que moi bien sûr.

Martin Luther King a dit :

« L’obscurité ne peut pas chasser l’obscurité ; seule la lumière le peut. La haine ne peut pas chasser la haine ; seul l’amour le peut.  »

IMGP0188A

Que la Lumière soit.

Aurélia