C’est le moment de Créer!

C’est le moment de créer !

Vous devez vous demander ce que je peux bien vouloir dire, quel délire me prend encore… « Elle nous invite à nous mettre à la peinture ? Au macramé ? »
Nope rien de tout cela (même s’il y a de fortes chances que ça vous démange après la lecture de ces quelques lignes).

Je vais vous parler de société à peine à demi mot mais je vous invite à noter que tout ceci me semble valable pour notre couple, notre projet professionnel, notre développement personnel… Et comme toujours cela m’engage que moi. Ça va être long alors allez chercher une tisane et installez vous confortablement 🙂

La Vie telle qu’elle est conçue par…. Le Grand Tout, Dieu, L’Univers, La Source, appelez le comme vous le souhaitez, est une succession de naissances et de morts, de fins et de commencements. La naissance n’est elle pas la fin de la grossesse ?

Si vous êtes comme moi un enfant né entre 1950 et 2005, vous avez connu une période de croissance constante (ou presque) nous mettant dans cette illusion contextuelle que les cycles n’existent plus sous la maîtrise (domination?) humaine. Il n’en n’est rien. Nous sommes soumis aux lois de la nature et le début de l’année 2020 en a rappelé certains à l’ordre… l’ordre naturel des choses. Nous sommes mortels et quelques soient nos croyances d’une éventuelle vie après la mort, nous restons mortels avant tout.

Quand il est l’heure de la rupture, quand il est l’heure de la fin de cycle, quand il nous est présenté de mourir pour renaître d’une manière ou d’une autre, nous sommes face à nos plus grandes peurs. Chacun les déterminera dans son intimité mais le plus souvent nous arrivons à la peur de la rupture de cycle sans renaissance. La Fin.

Nous avons peur que l’après soit pire que le maintenant, nous avons peur de ne pas retrouver de compagne/gnon qui nous aimera réellement, nous avons peur de souffrir, nous avons peur de manquer, nous avons peur de ne pas y arriver, …, …, …

Sans être dans cette énergie de peur profonde, je sens que nous sommes à un seuil. Cette crise sanitaire et sociale vient nous interpeller, nous secouer, nous ébranler dans notre torpeur. Elle vient nous rappeler que rien n’est jamais acquis et que la loi de la nature n’est pas celle du plus fort mais celle de celui qui s’adapte.
S’adapter c’est créer du nouveau avec ce qui Est. Alors quoi ? Pourquoi sommes nous englués dans nos débats intérieurs ?

J’ai vu il y’a quelques jours la dernière vidéo en date de la chaîne « Partager c’est sympa » [ https://youtu.be/KB30j_igzyQ ]. J’aime assez les analyses de ce journaliste indépendant que je trouve pertinent bien que certaines de ses vidéos puissent créer un peu d’anxiété à qui n’est pas prêt à entendre que nous sommes en fin de cycle.

Sa dernière vidéo c’est simplement lui qui nous parle depuis le futur en nous expliquant ce qu’il vit (aimerait vivre donc). Cette vidéo est idéalement positionnée entre lucidité et espoir et je la trouve hyper constructive. Elle est venu ajouter à mon travail personnel de ces derniers jours une touche d’espoir. Elle m’a même permis de penser une seconde « ah et bien dans ce monde là je veux bien élever des enfants »… ceux qui me connaissent comprennent donc l’impact qu’elle a eu sur moi =D

L’espoir est en lien avec l’Amour donc mobilisateur.

Bref nous disions… La création !

J’ai pris conscience que la plupart des personnes s’agrippent aux dernières miettes de notre société actuelle (de leur couple, de leur job, … qui les tuent) car ils entrevoient uniquement ce qui leur a été inculqué depuis la naissance : « sans capitalisme ni libéralisme (je ne parle pas de démocratie volontairement ici) le monde sombrera dans le chaos et se sera Mad Max » ou « si tu as plus de 30 ans et que tu n’as pas un job fixe, une famille, 2 bagnoles et un pavillon (et 500 000 balles d’emprunt sur la tête) tu es un/e raté/e et/ou tu as un problème »

Et nous vivons avec cette peur. La plupart des objections que j’entends lors de discussions personnelles avec des amis sont « oui mais pour mettre quoi à la place ? », « oui mais on sait ce qu’on perd on ne sait pas ce qu’on gagne », « ce n’est pas si facile » …. Et je les ai moi-même formulées ces phrases. Il est clair qu’il est difficile de se mettre en mouvement avec cette croyance que demain sera pire que mal et que tout est perdu d’avance, que c’est blanc OU noir.

C’est simplement oublier que nous avons le pouvoir de créer un autre monde, nous avons le pouvoir de changer les choses petit à petit, nous avons le pouvoir de créer et ce, quelque soit notre âge.

Cette notion de Pouvoir est importante (Il faudra bien suivre les majuscules hein 😉 ). De nos jours, la plupart des personnes se sont laissées déposséder de leur Pouvoir Personnel qu’elles remettent dans les mains du pouvoir (politique mais aussi de l’Autre). Nous avons été domestiqué dès le plus jeune âge à méconnaître voir à ne même plus chercher nos besoins personnels pour entrer dans une case celle attendue et déterminée comme juste par le pouvoir. Nous avons appris à ce que l’autre sache mieux que nous ce que nous devons vivre et comment. Afin de gagner en sécurité et en protection, nous nous remettons aux mains d’un pouvoir extérieur à nous même. Ce pouvoir peut aussi bien être l’État (qui n’est plus que providence fantomatique et fantasmagorique) mais aussi être nos parents, la société, notre époux (compagnon de vie), notre cercle social proche, notre épouse (compagne de vie), les tireuses de cartes et autres voyantes, les psys, les médecins, les « scientifiques »… On nous a appris qu’il y avait UNE vérité et qu’il valait mieux la suivre. On nous a aussi appris à ne pas poser de questions, à ne pas relever les incohérences, à ne pas voir les choses etc etc. Sauf qu’en grandissant on se rend compte que c’est un peu plus complexe que cela (pour ceux et celles qui ne sont pas morts du dedans et qui observent un peu le monde). Pour ma part, j’ai fait cet apprentissage avec les chevaux (merci à l’homme qui m’a montré le bon côté d’être HPI). De plus, quand on est passionnée d’Histoire comme moi et qu’on s’intéresse à la Petite Histoire on se rend compte que l’Histoire va toujours du côté de son auteur… et il est de même pour tout.

« On ne trouve que ce que l’on cherche. »

Cette phrase résume tout… le bon comme le mauvais.

Donc avant toute création, il est de bon ton de récupérer son Pouvoir Personnel et se détacher de toutes les injonctions martelées depuis 15, 20, 30, 50, 60 ans par les autres… Moi ? Quels sont mes besoins ? Quels sont mes moyens pour y arriver ? Que puis je faire ou Être avec ce que j’ai à ma disposition ici et maintenant ? Ces interrogations sont valables pour toutes relations quelles qu’elles soient. Nous avons toujours le choix. La difficulté réside bien souvent dans le fait que nous n’assumons pas les conséquences de ces choix et les renoncements qu’ils vont exiger. Et encore une fois, personne n’a le droit de remettre en question vos choix dans l’absolu. Nous pouvons émettre une réserve en ce qui concerne le choix de prendre la vie… mais si on ouvre un peu le champ de vision… Il n’est pas éthique de prendre la vie humaine mais toutes les autres vies c’est ok. Pourquoi a t’on moins le droit de tuer un bébé homo sapiens qu’un bébé bos taurus ? Considérant qu’il est clairement établit par la science (pour ceux qui pensent encore uniquement pas ce petit canal) qu’ils sentent exactement de la même manière que nous, je trouve cela hypocrite. Non, ces quelques lignes ne vont pas tourner « vegan ». Je suis non spéciste c’est un fait. Il n’est pas besoin de l’être pour s’interroger et questionner sa conscience (Cependant emprunter ce chemin pourrait vous le faire devenir ^^ ).

Bref revenons à nos ovis aries…

Une fois que l’on a récupéré son Pouvoir Personnel (le comment relèverait d’un autre article au moins aussi long que celui ci 🙂 Si vous avez besoin d’aide… Osez en demander ), que fait on ? Et bien on prend conscience que l’on créé déjà rien qu’avec nos pensées et notre parole. Il est donc nécessaire de faire une espèce de ménage de printemps dans nos cerveaux et nos modes de fonctionnement. L’idée est que la petite voix dise des choses comme « tu es une femme bien», « tu vaux le coup », « tu mérites d’être heureuse » etc etc (oui oui je me colle un shoot d’endorphines toute seule comme une grande ! On n’est jamais mieux servi que par soi-même) plutôt que les trucs moins cool qu’elle dit d’habitude.
Cette petite voix est nourrie par les affirmations positives que nous formulerons en conscience mais aussi par ce qui nous entoure.

Il est donc nécessaire d’appliquer le même ménage à toute les personnes au discours toxique autour de nous (ça commence par la TV). Ce ménage n’a pas à être définitif. Parfois un petit « masquer 30 jours » suffit, parfois la séparation matérielle est indispensable.

Nous sommes interrelié à notre environnement en continu et tout a un impact sur nous. Il est donc de notre responsabilité de choisir cet environnement selon nos besoins et nos moyens ! Cela n’a pas besoin d’être parfait ! Simplement équilibré et ajusté à notre vibration du moment.

Quand vous commencez à trouver que votre environnement est diablement ajusté à ce que vous vibrez… Là ! On peut commencer à créer en Conscience et du Nouveau.

Il reste une dernière étape à mon sens…. Arrêter de nourrir l’ancien qu’on ne veut plus vivre. Pour se faire on arrête de participer tout simplement. On se choisit et on garde son énergie pour la construction.

« Choisir c’est renoncer »

A Gide

On ne le nourrit plus mais on ne lutte plus contre non plus car lutter contre revient à mettre de l’énergie au service de cela. On l’ignore, on le sort de notre champ vibratoire, on libère la place à ce qui est Juste pour nous. On dépose les armes.

Par exemple, on arrête d’acheter de la viande (ouhhhh pinaise la vilaine végétarienne elle commence par ça ^^ ), on arrête d’engraisser les grandes entreprises du CAC 40, on arrête de se fritter avec sa « moitié » et on lui renvoie ses responsabilités (gaffe à l’effet boomerang ) , on arrête de voter pour un système qu’on ne cautionne plus et qui est une insulte à la réelle démocratie, on arrête de faire ses courses chez Superq, on arrête d’aller au « resto » chez Macsi et on choisit d’aller honorer ses papilles à l’Instant Café, on arrête de partager des publications pourries sur FB : les Licornes et les Bisounours c’est tellement plus sexy etc etc etc. Il y’a tellement de choses que vous pouvez arrêter de faire que vous allez en avoir le vertige.
Tout ceci va vous dégager du temps et du budget… Et vous allez vous rendre compte que le véritable luxe c’est de vivre selon SON rythme et non un SUV de ouf avec quadriclim peinture paillettes en poils de Q de babouin qui porterait votre endettement à 580 000 sous.

Bref on s’allège, on fait de la place, on revient à nos besoins FONDAMENTAUX à ce qui fait réellement sens, on se demande ce que cette course à l’échalote venait nourrir et là… là on devient dangereusement autonome et LIBRE…. Mais c’est génial…

Et de cette autonomie, de cette connaissance de vous (forces et vulnérabilités), de cette liberté vous allez pouvoir créer ce Nouveau Monde.

« Les pieds sur Terre, la tête dans les Étoiles et le Cœur ouvert »

Prenez un moment dans les jours à venir pour vous écrire une lettre depuis 2030 ou 2040… ou vous passer un coup de fil. Racontez vous comment est votre vie. Faites vous part de vos renoncements mais de ce vous avez gagné… bref faites la même chose que « Partagez c’est sympa » mais pour vous même…. Pour mettre dans VOTRE matière la chose.

Dans ce Nouveau Monde vous allez mieux manger, vous aller créer de réelles relations, vous allez prendre le temps de vivre… Vous allez vous reconnecter à ce qu’est réellement l’Amour avec un grand A qui est complètement différent de la dépendance affective, de l’attachement, de la sexualisation et des contrats sociaux type mariage.

Notre monde est affamé d’Amour… Il est urgent de se reconnecter à cette énergie. L’énergie Amour et l’énergie Argent, bien que distinctes sur certains plans, sont intimement liées. De nos jours nous vouons un culte à l’argent car, contrairement à l’Amour, il peut circuler sans introspection. L’Amour lui ne circule réellement qu’une fois que nous avons fait le choix d’honorer la Vie sous toutes ces formes.

Si vous deviez mourir demain… auriez vous passé la journée que vous avez passé aujourd’hui ou hier? Que changeriez vous? Moi? Oui sans hésiter! Je passerais exactement les mêmes… avec la même distribution de quantité phénoménale d’Amour et la même réception (et la journée n’est pas finie =) )

Je vous invite donc à vous mettre en route sur le chemin de vos rêves, en route vers qui vous Êtes, en route vers la Vie… Je vous invite à vous mettre en mouvement, à libérer vos peurs et autres limitations, embrassez votre Lumière mais aussi vos ombres… Sortez de votre torpeur. Faites un pas, simplement un pas vers ce que vous souhaitez vers ce que vous méritez réellement…. Et vous verrez que bientôt vous marcherez sans difficulté la tête haute vers ce qui vous est destiné.

OSEZ !

La citation de Gandhi n’a jamais été aussi d’actualité : « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».

Tout commence ici… par vous, par toi, par moi. Créons !

Aurélia