Autodidaxie, et alors?

« Je suis autodidacte, So What ? »

Aujourd’hui, je souhaite échanger avec vous sur le sujet tellement controversé en France de l’autodidaxie. Tout d’abord, être autodidacte ça veut dire quoi ?
Un autodidacte est un individu qui se forme (théorie et pratique) hors des voies officielles de l’enseignement (groupes scolaires, centre de formation, mentor).

Partant de cette information, je vais donc poser les choses me concernant. Je suis autodidacte à environ 80 % et le reste des 20 % a été apporté par des formations plus ou moins longues. Je sens qu’il est temps de reprendre le chemin d’une formation… mais laquelle? J’ai eu un mentor enfin moi je le considère comme tel ^_^ . Je le remercie pour sa générosité et je pense souvent à lui 😉 même si je me suis écartée de ses enseignements pour suivre ma voie il garde une place privilégiée dans mon Coeur. J’ai aussi eu des enseignants (pour une journée, 6 mois ou 1 an). Je ne peux donc pas dire que je suis entièrement autodidacte. Ma croyance personnelle me dit que personne ne l’est réellement… mais cela n’engage que moi .

Bref revenons à nos moutons !

Cette notion d’autodidaxie est mal perçue en France et est souvent porteuse de mépris et péjoration. Le réflexe de beaucoup de personne est de poser ZE question : « Et toi ? T’as fait quoi comme études pour faire ce métier ? c’est quoi tes formations ? Tes diplômes ? ». Si votre réponse est trop légère à leur goût (voir un simple « aucune » ) , vous basculez automatiquement dans la catégorie des charlatans bons à rien sans autre forme de procès !

Alors certes, il est des domaines où une formation préalable, un encadrement structuré et une validation des acquis peuvent être nécessaires. Je ne dis pas le contraire. De même, le cadre de la loi ne permet d‘exercer n’importe quel métier n’importe comment. C’est un fait acquis.

Cependant, je suis sûre que vous avez déjà croisé nombre de personnes ayant le bon diplôme et un niveau de compétences… limité (je vais rester politiquement correcte).

Bref, je suis toujours touchée (et un peu triste) quand je reçois en consultation des personnes qui n’osent pas vivre la vie qui les fait vibrer car ils « n’ont pas de diplômes ». Ils sont les savoirs, savoir faire et savoir être et pourtant ils restent sur le pas de la porte pour cette histoire d’étiquette…

Qu’est ce qui vous empêchent de faire une formation si réellement c’est important pour vous? De vous lancer (si le domaine n’est pas hyper réglementé) ? Il y a souvent un travail d’accompagnement à faire afin que la personne prenne possession de son plein potentiel.

Croyez vous que Steve Jobs, Orson Welles, Fabrice Luchini ou Jimmy Hendrix ont attendu l’autorisation de faire ce qui les faisait vibrer ? Non, ils y sont allés, pas à pas et ont laissé éclater tout leur potentiel.
Cette limitation, cette fixette sur le papier intitulé diplôme n’est que l’expression de nos Ego, nos peurs et de nos besoins de contrôle. Nous avons toujours le choix de nous y plier ou non.

Un autodidacte est porté par sa curiosité. Il est animé par une volonté profonde de comprendre un sujet (plus ou moins étendu). Il travaille en permanence avec les notions d’esprit critique (au sens noble du terme), de recherche (et pas uniquement dans le sens de sa pensée) et de mise en perspective des informations. Il va aussi aller expérimenter des choses dans la matière (il ne reste pas dans sa tête). Ces notions sont souvent difficiles à mettre en œuvre quand on reste sous le joug d’un (ou plusieurs) Maîtres / Mentor.

Sur le plan philosophico ésotérico historique (ouais je sais ça fait beaucoup… vous voyez l’idée quoi), il est beaucoup de domaines où les autodidactes étaient considérés comme ayant atteint un certain niveau d’expertise et donc étaient considérés comme compétents : les druides (même si nous n’avons pas de témoignages direct de leurs pratiques car tout était transmis de manière orale), certains prêtes dans l’Égypte ancienne, etc etc.

Les caractéristiques d’un « bon » autodidacte sont : l’ouverture d’esprit, la curiosité, les recherches permanentes sur un large domaine de connaissance et compétence, la capacité d’analyse et d’autocritique (sans autoflagellation) et capacité à reconnaître une personne qui ponctuellement sera capable de lui enseigner une information de qualité, le tout mis au service d’une capacité à mettre dans la matière et à pratiquer ses connaissances théoriques.

Souvent les autodidactes ne se veulent d’aucune école, ils ne rentrent pas dans les cases, ils ne portent pas d’étiquettes et ça fait peur au Quidam. La plupart du temps les autodidactes sont des Êtres à la pensée arborescente, insaisissables, hors normes… Ils deviennent autodidactes car leur curiosité n’est pas étanchée par l’enseignement conventionnel.

Laissez éclater votre potentiel, laisser sortir votre vision d’ensemble (décalée pour certains certes) du monde… Notre monde a besoin de personne comme vous, de personnes autonomes dans leurs réflexions, dans leurs conclusions, dans leurs expérimentations… En ces temps parfois troubles où tout est sous le contrôle d’une poignée d’individus qui travaillent pour leur bénéfice propre et se moquent de l’impact sur les « petites gens » et l’environnement, où l’esprit critique et l’intelligence de la curiosité se perdent dans les méandres de la consommation, de l’appartenance et de l’Ego (et clairement le milieu ésotérique / New Âge est loin d’être à l’abri!), sortez de vos carcans intellectuels, spirituels, émotionnels…. Libérez l’autodidacte qui est en vous car récupérer son pouvoir d’apprentissage c’est récupérer une partie de son Pouvoir Personnel….

Je m’arrêterais là car on pourrait écrire un livre sur le sujet « Autodidaxie et spiritualité : quelle place dans le monde actuel ? »

Vous avez compris l’esprit… Les autodidactes cachés, je vous invite à sortir du placard;) et les stressés du diplôme, je vous invite à aller discuter avec les personnes pour vous faire un avis en lien avec la réalité et enfin les diplômés endormis sur leurs lauriers… ouvrez la porte à de nouvelles choses cela peut être déstabilisant pour l’Ego mais le mouvement… c’est la Vie ! 🙂

A bon entendeur, bonsoir ou bonjour !

Aurélia

(Images : Pixabay)